Bienvenue dans ce nouvel article! Si vous avez suivi le début de nos aventures avec notre van Georges Dok sur youtube & instagram, vous avez vu que l’on était en Haute Savoie…et que la météo n’était pas super. On est ici cinq jours pour apprendre à faire du parapente en solo! J’en ai fait pour la première fois en octobre 2020 sur l’île de la Réunion (vol biplace). Cette fois-ci, on va voler seul! Je vous emmène avec nous pendant cette semaine!

⇟ La carte des endroits où on est allés en Haute Savoie

— Dimanche 11 juillet 2021 – 8h

On quitte la Sarthe direction la Haute Savoie. 7h de route, on devrait arriver en début d’après-midi. On monte à bord de notre van flambant neuf et c’est parti! L’avantage de partir un dimanche c’est qu’on évite les bouchons! La route se passe relativement bien et on a hâte d’arriver puisque la météo annonce du soleil en ce dimanche. Et c’était le seul jour où c’était annoncé!

On arrive du côté de Morzine pour faire le repérage de l’école. Elle est située juste à côté de l’école de ski français, en face du parking gratuit de Joux Plane. Ce jour-là il y avait beaucoup d’animations à Morzine puisque le soleil battait son plein. On fait un tour de luge d’été (première fois pour moi!) et on assiste à un parcours d’acrobatie ouvert au public. Ensuite on file au lac de Montriond à quelques minutes de là. 

 Le lac de Montriond – alt: 1072m

Il est situé à 5km du centre de Morzine. Il fait 1.3km de long et on peut se promener autour. De plus, il y a un bout du lac (un petit étang) qui est surveillé par des sauveteurs. On fait le tour et on gare notre van en face du premier parking que l’on trouve. D’ici, on ouvre une canette d’ice tea, on coupe le beaufort que l’on a acheté dans le centre-ville de Morzine, et on regarde le coucher du soleil. Ce voyage commence bien!

.

— Lundi 12 juillet 2021, première journée d’apprentissage du parapente en solo

Comme prévu, on se réveille avec des nuages. On file à l’école de parapente Airéole, pour notre première journée d’apprentissage. Albert et Stephen, nos moniteurs nous disent de nous mettre en binôme. Je me mets évidemment avec Bastien et on se partagera une voile pour deux. J’ai trouvé l’idée super cool puisque, n’étant pas très douée avec tout ce qui est démêlage des commandes etc, Bastien m’a bien aidé au début (il fait du kite, ça aide non?). Pendant cette première journée, on a appris le maniement de la voile, décollage léger + atterrissage sur des pentes écoles. Puis au fur et à mesure de la journée, on montait un peu plus dans la pente. Une journée bien remplie où l’on a réussi à éviter la pluie (on était super contents!!).

Le lac des mines d’or – alt: 1340m

Le soir, on est partis trouver un spot pour la nuit. On a découvert ce lac, à 13 minutes de Morzine. C’était l’endroit parfait pour y passer la nuit. Il y a un petit parking mais très peu de van déjà présents (3, à tout casser). On se balade un peu au lac quand la pluie arrive… On part se réfugier dans notre nid douillet avant de faire à manger. Quand la nuit tombe, Bastien décide de prendre une douche avec notre douche solaire qu’il a rempli d’eau glacée de la cascade. Il accroche la douche à la portière arrière du van et commence à se laver. Moi, assise sur le canapé, j’entendais du vent fort venir de derrière. On se dit tous les deux qu’un orage arrive. Le temps que Bastien rejoigne la portière latérale pour se réfugier dans le van, une tempête de grêlons hyper gros éclate. On ferme les portes, et le bruit des grêlons sur le van était tellement fort qu’on s’est demandés si le pare-brise n’allait pas nous lâcher!!! Pour dire, Bastien m’a même dit ensuite qu’il avait hésité à mettre le matelas du lit sur le pare-brise pour le protéger… Je vous laisse imaginer le galère dans laquelle on aurait été!

.

— Mardi 13 juillet 2021 – Cours de théorie

Mardi matin, on se réveille sous la pluie. On file à l’école pour une matinée de théorie. On apprend comment la voile vole et les moniteurs nous conditionnent au grand vol du lendemain (enfin, si la météo le permet). Aujourd’hui, il n’y aura pas de pentes école parce que la météo n’est pas au rendez-vous… On s’y attendait. À midi, on file dans notre van et on décide de rouler 45 minutes vers le lac Léman, qui sépare la France de la Suisse. 

Le lac Léman

On arrive du côté de Thonon-les-Bains et on longe le lac pour trouver un spot. En face, c’est Lausanne. On gare Georges Dok dans la ville d’Amphion-les-Bains (ce nom trop chelou!!) et on croise par hasard un des stagiaires de notre stage parapente. En fait, on se rend compte qu’on était garés pile en face de leur maison de vacance! On mange notre dîner et on part se garer sur un parking un peu plus loin où il avait toilettes et douches (un luxe!!).

.

— Mercredi 14 juillet 2021 – le grand vol

Ca y est, c’est le grand jour. Le jour du grand vol. Et pour la fête nationale en plus! On fait les 45mn de route qui nous séparent du lac Léman pour arriver à l’école. À 8h30, il pleuvait encore. À 9h on était censés partir vers le décollage. Mouais… c’est pas gagné! On arrive les premiers à l’école, les 4 autres stagiaires arrivent ensuite et Albert et Stephen étaient déjà en train de charger le minibus. OK! C’est parti alors! On arrive au lieu de décollage, à Super Morzine situé à 600m d’altitude. Le premier se prépare à décoller, puis le deuxième, le troisième… et c’est à moi!

.

J’étale ma voile et me prépare. Pour les grands vols en solo, on dispose d’un talkie walkie. Albert nous aide au décollage et une fois qu’on est en l’air et que Stephen, qui est à l’atterrissage, a une visu sur nous, c’est lui qui prend le relais. Albert me dit de monter ma voile, descendre les mains dans les commandes pour créer le contact puis sprinter à fond et hop! me voilà au dessus des sapins. Je passe dans un nuage et d’un coup je vois tout Morzine. Stephen me dit « Maeva je te vois, bienvenue dans le ciel de Morzine! ». En vrai, à ce moment on ne peut pas répondre mais je crois bien que je lui ai répondu quand même! 

On a pu faire 2 vols ce jour-là. En vol, Stephen nous faisait faire des exercices de tangage, roulis, des virages, demi-tour, 360 degrés… Mon exercice préféré c’était le tangage: le principe est que tu tires à fond sur les commandes progressivement et tu les lâches d’un coup. La sensation, c’est un peu comme une balançoire (j’adore!!).

Le col de Joux Plane – alt: 1700m

Très très bonne matinée dans les airs. On part ensuite au col de Joux Plane pour déjeuner. Là haut, on est à 1700m d’altitude. Et en vrai, il fait super froid! L’après-midi, on se pose dans notre van pour une petite sieste. La pluie commence à arriver et un épais brouillard vient nous gâcher la vue… On redescend vers Morzine et je décide de réserver une table dans un restaurant…de raclette! Et franchement c’était super bon! Un vrai repas d’hiver, pour une météo d’hiver. Si vous y passez, arrêtez vous au restaurant La Grange. On y mange super bien et le personnel est vraiment génial. Et puis, la déco… un vrai nid douillet pour un bon repas au chaud!

.

— Jeudi 15 juillet 2021 – la journée de la pluie

On se réveille sous des trombes d’eau. Mais genre vraiment! On sait d’avance que la journée va pas etre folichonne (quoi? ça se dit pas?). C’est une journée lessive, boutique souvenir et nettoyage/rangement du van qui nous attend… Ah oui, et j’oubliais, l’après-midi on a un test PCR à Marignier. Oui, parce que le lendemain, on quitte le pays. 

 
 
— Vendredi 16 juillet 2021 – 3 vols en parapente supplémentaires

Vendredi matin, il fait meilleur. On arrive à l’école de bonne heure et de bonne humeur pour refaire des vols. Quand on s’inscrit au stage initiation parapente, on bénéficie de 3 vols garantis. Nous, on en avait fait deux le mercredi. Il nous en manquait donc un dernier. Il faut bien avouer, avec cette météo capricieuse, on a eu une chance énorme de pouvoir faire nos 3 vols. Et plus encore! J’ai pu en faire un quatrième et un cinquième! Bastien en a fait 4 en tout mais après la météo s’est vraiment gâtée et ils ont dû arrêter la session.

Le lac vert – alt: 1266m

Après nos vols, on part heureux de Morzine. C’était vraiment chouette cette formation parapente! On rentre sur le GPS la prochaine destination. On quitte le pays. MAIS avant ça, j’avais prévu une petite escale dans un endroit plutôt cool pour déjeuner: le lac vert. Il est situé à 1h15 de route, à côté de Chamonix Mont-Blanc. On se gare sur le grand parking gratuit pour déjeuner. Et vous savez quoi? Le soleil est là! Après une semaine de pluie, vous pouvez imaginer notre bonheur. On sort les lunettes de soleil et on ouvre toutes les portes du van pour sécher un peu l’intérieur. On étend nos vêtements humides des jours précédents et on installe la table pour manger. BON-HEUR. On avale notre déjeuner et on file vers le lac vert. Trente minutes de marche plus tard et on aperçoit la couleur turquoise du lac. Etonnamment il n’y avait pas énormément de monde. Je pense que la météo a refroidi pas mal de monde (notez ce jeu de mot). Oui, parce que ce soleil n’était pas prévu de base! Les nuages commencent à arriver mais la couleur de l’eau reste tellement belle! On fait le tour du lac mais malheureusement le côté droit du lac qui permet de faire le tour était sous l’eau à cause des intempéries de ces dernières semaines. On repart ensuite dans notre van pour la suite des aventures…dans un autre pays!

 
.
J’espère que cet article t’a plu! N’hésite pas à me suivre sur instagram pour toutes mes stories en direct (ou presque) et sur youtubeIl y aura une vidéo youtube entière dédiée à la formation parapente!
 
 
Maëva ♥

Note : 5 sur 5.

Pour les commentaires, c'est par ici!